CRÉATION EN COURS
Marionnettes – Tout public à partir de 6 ans
Durée prévue : 45 minutes

« Dans mon immeuble, il y a Madame Kiki. En fait, c’est son chien qui s’appelle Kiki. Madame Kiki elle habite toute seule avec lui. Personne vient jamais la voir : elle sent pas très bon… »

L’histoire de Madame Kiki est une histoire vraie.
Au deuxième étage de l’immeuble, il y avait une vieille dame dont le chien s’appelait Kiki. Nous lui disions bonjour en souriant, mais nous faisions tout pour ne pas prendre l’ascenseur avec elle. On se moquait d’elle parfois, de ses cheveux, de son odeur, on l’imitait lorsqu’elle appelait son chien. Tous deux étaient des figures du quartier : la vieille femme rousse à la teinture défraîchie et son Kiki, petit chien au poil ras et râpé dont les griffes sonnaient sur le carrelage des couloirs de l’immeuble et les pavés de la place.
Lorsque j’ai appris sa mort, la première question qui m’est venue à l’esprit a été : «Qui c’est qui va s’occuper de Kiki maintenant ?», immédiatement suivie d’un sentiment de honte, de malaise.
Parce que je ne voulais pas que Madame Kiki soit oubliée une seconde fois, parce que le lien qu’il y avait entre ces 2 êtres était plus qu’un simple partage de solitudes, parce que je voulais que quelqu’un lève le doigt en disant «moi, je veux bien m’occuper de Kiki», j’ai réalisé à l’époque un petit livre illustré, distribué en très petit nombre, avec l’envie, un jour, d’en faire un spectacle -presque- sans parole.
Le temps a passé, je ne suis plus une jeune fille, et Madame Kiki est toujours dans ma tête. Elle m’accompagne depuis plus de 20 ans.
A présent je me sens prête à porter cette histoire sur scène.